Tester l’Authenticité d’une Pièce d’Or ou d'un Bijou par Inspection Visuelle

 
On peut souvent reconnaitre l'or et le distinguer du toc en regardant attentivement certains détails d'une pièce de monnaie ou d'un bijou


Champ d’application du test : pièces de monnaie en or ou en argent (mais pas toutes), bijoux

1) Pièces de Monnaie:

L’inspection visuelle par comparaison est une étape nécessaire si l’on veut éviter de se faire avoir. Je parle ici de l’achat de pièces d’or ou d’argent de façon « anonyme » auprès d’un particulier, puisqu’on a difficilement un recours en cas de fraude, surtout si on veut acheter de quelqu’un sans connaître son adresse réelle. Il faut se renseigner sur la ou les pièce(s) que l’on veut vous vendre ; son nom, l’année où elle a été frappée, son poids théorique (facile a obtenir sur Internet ou dans un catalogue), ses dimensions, sa pureté théorique, etc…

Donc si vous prévoyez acheter plusieurs pièces d’or du même type, il est préférable d’en acheter une seule certifiée au préalable dans un bureau de numismatique et de change, auprès de courtiers spécialisés ou, lorsque votre banque accepte, dans une banque. Cela vous coûtera plus cher (commission de l’intermédiaire, taxe de vente dans plusieurs pays) mais vous évitera peut-être une grosse erreur par la suite. Si la chose n’est pas possible vous devez au moins vous procurer des détails sur l’image des deux faces de la pièce ainsi que son poids.

Plus une pièce est ancienne et plus celle-ci perd son brillant d’origine ; une pièce « ancienne » brillante peut déjà éveiller les soupçons. Il faut vérifier pour des décolorations possibles aux endroits les plus soumis a l’usure, notamment les coins/la tranche. Les fausses pièces sont souvent coulées dans un moule au lieu d’être fabriquées à l’aide d’une presse, ce qui peut laisser une texture granuleuse et un aspect anormal de la bordure. Dans certains cas un défaut du moule sera incorporé à la fausse pièce alors que la pièce authentique est parfaite. Vous pouvez vous acheter une loupe de bijoutier à un prix modique ; regardez le nombre d’éléments et l’espace entre les lettres et comparez ; dans certains cas le fait que la pièce est fausse est carrément indique sur celle-ci (comme pour le mot copy). C’est que plusieurs marchands en Asie vendent ouvertement de telles pièces plaquées or comme « souvenirs » mais veulent être en règle avec la loi. On peut présumer que ceux qui fabriquent des pièces réellement contrefaites, i.e. sans indication, disposent de moyens plus limités et que celles-ci sont plus faciles à détecter.

2) Bijoux:

Certains commentaires faits sur le pièces de monnaie s'appliquent aussi pour plusieurs bijoux (chaînes,etc..). Par contre si quelqu'un a acheté un bijou ailleurs que chez un bijoutier les risques sont énormes. Dans la plupart des pays occidentaux les lois concernant la fabrication sont strictes; en France 2 poinçons au minimum doivent exister, le poinçon du maître et le poinçon du titre. Pour 18 carats ou plus c'est la tête d'aigle, pour 14 carats c'est la coquille St-Jacques, pour l'or 9 carats c'est le trèfle. Un bec d'aigle et un groin de sanglier indiquent un mélange d'or et d'argent. Mais chaque pays a son propre poinçon.

Au Canada ce poinçon n'est pas obligatoire mais est fréquent; les inscriptions carat, Carat, Ct., C ou karat, Karat, Kt., K doivent être recherchées avec le chiffre approprié. Pour les objets plaqués or (Canada), on peut retrouver les inscriptions doublé d'or, gold filled ou G.F. et plaqué d'or laminé, rolled gold plate ou R.G.P. electroplaqué d'or, or plaqué, G.E.P., gold electroplate ou gold plated.

*Note: Sur les bijoux européens, le pourcentage d'or est souvent indiqué (au lieu du nombre de carats). Pour convertir en carats, mltiplier par 0.024. Par exemple un "750" veut dire 750x0,024=18 carats.

Avantage(s) de l’Inspection Visuelle : C’est une étape nécessaire qui permet parfois de détecter de fausses pièces faites de tungstène avec placage en or. Test non destructif (la pièce n’est pas abîmée).
Désavantage :Un faussaire disposant de gros moyens peut contrefaire un poinçon. Ce test n’est pas suffisant en soi. Pour un bijou, a combiner avec d'autres tests comme le test de gravité spécifique, le test de l'acide, le test de l'aimant, ou le test de frottement






 
Politique de confidentialité

© Copyright  www.tester-de-l-or.com 2012